Guillaume L

Mon actualite PSG

janvier 2017
LMMJVSD
« Déc Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Catégories



Mardi soir, le Paris Saint-Germain s’est facilement imposé face aux Girondins de Bordeaux lors des demi-finales de la Coupe de la Ligue (1-4). Retour sur les prestations individuelles des Parisiens.

Kevin Trapp : Une nouvelle fois, le gardien allemand n’aura pas eu grand chose à faire tellement les Bordelais se seront montrés particulièrement inoffensifs. En début de match, après une erreur de Meunier, il s’en est sorti avec de la réussite mais il fallait être présent. Pour le reste, pas grand chose à dire même si il n’est pas toujours hyper rassurant sur ses sorties aériennes.

Thomas Meunier : Un début de match catastrophique où il manquera complètement son marquage sur un attaquant bordelais qui aurait pu coûter l’ouverture du score girondine. Des mauvaises relances, de l’approximation, puis du mieux au fil de la rencontre. Offensivement le Belge est intéressant, défensivement, ça reste vraiment à confirmer.

Marquinhos : Un match plutôt tranquille pour le Brésilien qui se sera montré efficace et présent, comme c’est le cas depuis le début de la saison. Il a retrouvé une certaine assurance après un passage à vide en fin d’année.

Thiago Silva : Le capitaine est en forme, et aura une nouvelle fois bien tenu sa défense avec d’excellents placements. Il aurait même pu inscrire un nouveau but sur une tête au dessus des cages bordelaises. Attention cependant à certaines de ses relances, trop brouillonnes.

Maxwell : Ça commence à devenir compliqué pour le Brésilien. Si défensivement il reste encore présent, offensivement c’est autre chose. Le latéral peine à prendre son couloir et à se montrer dangereux. Il arrive à rester classe et bon, mais au bout d’un moment ça ne suffira plus, surtout en Ligue des Champions si Kurzawa venait à être indisponible.

Marco Verratti : Étincelant depuis plusieurs semaines, l’Italien aura eu un peu plus de difficultés hier. Il aura cependant été au niveau de la rencontre et aurait même pu offrir une belle passe décisive si Matuidi ne loupait pas son face à face. Loin d’être son meilleur match, mais on a vu pire.

Adrien Rabiot : Placé en sentinelle, le Français aura eu du mal à retrouver des repères à ce poste, en systématiquement voulant prendre le coté gauche et à monter d’un cran, de ce fait, le milieu s’est souvent retrouvé déséquilibré avec trop de joueurs sur l’aile gauche. Ça empêche une meilleure construction entre le milieu et l’attaque. Mais pour un retour de blessure et à un poste qu’il apprécie que peu, c’était intéressant.

Blaise Matuidi : Une nouvelle fois titulaire sur le coté gauche du milieu parisien, il n’aura pas réalisé son meilleur match. Si défensivement il aura été important, avec pas mal de duels gagnés, offensivement le Français peine toujours autant à participer à la construction du jeu. Il est trop brouillon, trop lent, ralenti considérablement le jeu parisien et son face à face manqué en début de rencontre aurait pu coûter cher. Sa présence lors des matches face à des équipes avec le ballon et offensives peut être très intéressante, mais contre des équipes qui jouent peu, beaucoup moins.

Lucas : Le Brésilien a l’air d’aimer la concurrence, car depuis quelques matches, et notamment l’arrivée de Draxler, il a retrouvé des couleurs. Présent, rapide et bon dans la passe, Lucas aura réalisé une très bonne prestation. De quoi faire douter encore plus Emery sur ses choix.

Edinson Cavani : El Matador est tout simplement chaud bouillant ! Il a même jamais été à ce niveau là sous les couleurs parisiennes. Il a retrouvé de la précision et nous aura une nouvelle fois offert un super doublé. Ceux qui l’ont critiqué doivent à l’heure actuelle soit se cacher, soit commencer à retourner leurs vestes.

Angel Di Maria : Décevant depuis le début de la saison, l’Argentin a retrouvé un peu de sa superbe hier avec un beau doublé. Deux buts cependant inscrits avec de la réussite, et qui cachent, un peu, sa prestation mitigée. Mais il y a du mieux, surtout dans l’envie.


Commentaires

0
Aucun commentaire.