close
Club

Lair de rien, la section féminine pourrait y perdre son souffle

PSG

Après pourtant un excellent début de saison, le PSG Féminin traverse une période compliquée en interne, avec des divergences et de nombreux désaccords.

L’été dernier, le PSG a décidé de changer d’entraineur en recrutant l’ancien coach lyonnais Patrice Lair. Après plusieurs jours d’hésitation, le tacticien français avait fait le choix d’accepter la proposition parisienne. Aujourd’hui, il semble le regretter.

Un problème de gestion

Si les résultats sont plutôt bons, voire même très bons depuis le début de la saison, en interne les choses sont elles, assez mauvaises. La section féminine, tout comme la masculine, d’ailleurs, n’est pas très bien gérée, et le manque de compétence de certains membres du staff commencerait à sérieusement agacer Patrice Lair, a tel point qu’il a décidé, vendredi soir après la sanction émise par le FFF, de déposer sa démission. Un nouveau problème qui fait un peu l’effet de la goutte d’eau pour l’entraîneur parisien qui a, à plusieurs reprises, indiqué son mécontentement depuis son arrivée dans la capitale. Après plusieurs saisons où le club, malgré les forts moyens, n’a pas franchement évolué, l’ancien entraîneur lyonnais voulait déposer sa griffe et changer les choses. Un élan plutôt positif qui n’a pas forcement plu à tout le monde dans la section, certains membres estimant même que l’entraîneur parisien mettait beaucoup trop de pression. Mais il faut dire que depuis l’arrivée des Qataris, le club peine à changer de dimension et reste systématiquement derrière l’Olympique Lyonnais au classement, l’objectif des dirigeants étant pourtant de devenir Champion de France.

Patrice Lair semble particulièrement agacé.

Les moyens ne font pas tout

Alors si les moyens financiers sont là, et ils permettent d’attirer des bonnes joueuses, ce n’est pas forcement suffisant pour créer une équipe ultra compétitive. Sous l’ère Farid Benstiti, la section féminine avait plutôt l’apparence d’une « kermesse », où tout le monde pouvait faire un peu tout et n’importe quoi. Un manque de professionnalisme flagrant qui aurait surpris Patrice Lair, et après être passé par l’Olympique Lyonnais qui dispose d’une infrastructure compétente dans le football féminin, il a pris comme une claque. C’est aussi pour cela qu’il a hésité à rejoindre le club de la capitale, et les nombreux départs estivaux (Houara, Hamraoui, Dali..) chez le rival, n’ont pas aidé. Ces départs valent tout dire, les joueuses ne croyaient plus vraiment au projet et voulaient enfin remporter quelque chose.

Il va falloir faire le ménage

Pour que la section féminine retrouve le sourire, il va impérativement falloir changer les choses, faire le ménage, notamment. En commençant par certains membres du staff, dont Philippe Boindrieux. Vu la qualité de l’effectif, en rajoutant un peu plus de professionnalisme, le PSG pourrait devenir l’une des meilleures équipes d’Europe et ainsi, enfin, ramener des trophées. L’arrivée de Patrice Lair, un entraîneur de qualité qui connait le football féminin, a donné des couleurs au PSG Féminin, et il serait très préjudiciable de le perdre, d’ailleurs Nasser Al-Khelaïfi n’a pas hésité vendredi à appeler l’entraîneur parisien en tentant de calmer les choses. En attendant, il veut se donner un peu d’air et s’offre quelques jours de réflexion, sans doute aussi histoire de faire réagir ses dirigeants. On peut comprendre toute sa frustration de se voir perdre quatre points suite à une erreur administrative grossière qui ne devrait pas arriver dans un club de ce niveau là.

Il faut donc espérer que ce nouvel incident puisque servir d’électrochoc, et que les choses vont enfin changer. Le PSG a une équipe compétitive, mais pour le moment, certains points noirs empêchent la ville lumière de vraiment briller dans le football féminin.

Tags : LairPSG

Lair de rien, la section féminine pourrait y perdre son souffle

03 min

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :